Accueil Infos Spécificités Applications Contact
 
s
 
Spécificités
s
s
s
 
s
Microparticules de liège

I - Le liège et sa composition

Le liège provient de la couche supérieure du chêne-liège. Il se compose de microparticules en polyédre de 14 faces, remplies d’un mélange gazeux constitué de nitrogéne et d’oxygéne, qui n'est pas sans rappeler l'air ambiant. Chaque centimêtre cube de liège renferme 40 millions de microparticules, séparées les unes des autres par une paroi constituée de 5 enveloppes. Chaque enveloppe est constituée d'une première couche en bois lignifié donnant sa structure à la paroi et une couche subéreuse recouverte d’un film en cellulose. Le liége est essentiellement constitué de subérine, substance complexe à base d’acides gras et d’alcools organiques lourds, qui le rend imperméable aux gaz et aux liquides, y compris l’eau. Cette matière, également ignifugée est très résistante aux insectes. Enfin, grâce à la présence de tannins, le liège est pratiquement indestructible puisqu’il ne pourrit pas naturellement. Rien d’étonnant, donc, à ce que les chênes-lièges puissent vivre plus de cinq siècles.

 

s   s
 
s
Bloc de liège

II - Le liège et ses qualités

Le liège se caractérise par une série de qualités physiques et chimiques qui en font un matériau unique :
- naturel, recyclable et biodégradable, il contribue parfaitement au développement durable.
- très léger, de faible densité, il a une excellente flottabilité.
- imperméable, il laisse cependant vivre le vin.
- élastique et compressible, il remplit parfaitement le goulot d'une bouteille.
- abrasif, il sert à polir le cristal
- excellent matériau thermique, acoustique et ignifugé, il offre au secteur de la construction bien des applications.


s   s
 
s
Les différentes récoltes de liège
s
Levée du liège

III - Le liège et sa culture

La récolte du liège est réalisée de mai à août. La première récolte est effectuée lorsque la circonférence du tronc atteint 70 cm environ, le chêne-liège est alors âgé de 15 à 18 ans.
Cette opération de levée du liège, (appelée "démasclage" pour la première récolte ) est réalisée tous les 9 ans. La durée moyenne de vie d'un chêne-liège étant en moyenne de 150 à 200 ans, une quinzaine de récoltes est donc possible même si le liège n'est utilisé pour les bouchons qu'à partir de la troisième récolte. Il faut donc attendre trente ans avant de pouvoir l'utiliser pour l'embouteillage.
- La première récolte est nommée "virgin cork" ou encore "liège mâle". Le liège de cette récolte possède une structure très irrégulière.
- Neuf ans plus tard, la nouvelle récolte est nommée "reproduction cork". La structure est un peu moins irrégulière, moins ferme mais pas assez pour être utilisée dans les bouchons. Cette récolte sert habituellement pour la fabrication de produits d'isolation.
- A partir de la troisième récolte, le liège, "amadia cork", ou encore "liège femelle" est alors d'excellente qualité.
La récolte ne peut être faite que par des professionnels connaissant parfaitement ces arbres de façon à ne pas les blesser. Le premier geste consiste à "faire la couronne" puis à fendre l'écorce dans le sens longitudinal avec une hachette spéciale dont le tranchant décolle le liège.
Les planches de liège, ainsi obtenues, sont alors empilées en lisière de forêt et vont sécher pendant trois mois environ avant de subir un premier tri et d'être envoyées vers les ateliers qui procéderont à son traitement.

 
s   s

Utilisations

Le liège est actuellement utilisé dans de nombreux secteurs pour des applications scientifiques ou industrielles. On retrouve le liège dans les équipements de sport, dans les matériels acoustiques ou encore comme joints dans certains moteurs et même dans les navettes spatiales de la NASA...Les fabricants d'articles de pêche, de chaussures sont également des utilisateurs notoires de liège.
Cependant, les utilisations principales du liège concernent la fabrication :
- de bouchons, dans le secteur viticole. La production mondiale de bouchons représente actuellement environ 13 billions d'unités par an et 70% du chiffre d'affaire de la filière liège.
- d'objets de décoration et d'utilisation courante, chaussures, articles de pêche, accessoires de mode...
- de matériaux d'isolation, dans le secteur de la construction. Les produits destinés à ce secteur représentent environ 15% de la filière liège.

I - La fabrication des bouchons


Nous avons pu voir, dans la partie "spécificités" que le liège était récolté sous forme de plaques, plaques qui sont ensuite découpées en bandes dont la largeur représente la hauteur du bouchon. Les bandes passent ensuite dans une tubeuse qui perfore et découpe les bouchons en cônes cylindriques.
Les bouchons sont ensuite lavés dans plusieurs bains successifs dont l'objectif est de les nettoyer, les aseptiser mais aussi de leur donner un aspect uniforme. Ils sont ensuite séchés et triés. Les trieuses automatiques sont régulièrement utilisées mais les bouchons de qualité sont triés à la main par un personnnel spécialement qualifié.


s s s
Découpe des bouchons
Préparation des bouchons
Bouchons prêts à l'emploi

 

On distingue plusieurs types de bouchon :
- le bouchon naturel, produit à partir de planches de qualité supérieure;
- le bouchon colmaté, produit à partir de la poudre de liège et d'une colle souple alimentaire destinée à améliorer l'aspect visuel tout en préservant ses caractéristiques techniques;
- le bouchon aggloméré, produit industriel fabriqué avec des granulés de liège noble et un liant;
- les bouchons techniques, composés d'une partie centrale en aggloméré à laquelle est rajoutée une ou plusieurs rondelles de liège naturel;
- les bouchons à champagne. Le bouchon à champagne est appelé à contenir 5 à 6 atmosphères de pression dans la bouteille. Le bouchon brut est constitué de deux parties bien distinctes : la tête ou manche en liège "agglomérée" (partie à l'extérieur du col de la bouteille) et le corps fait de deux rondelles de liège "massif" (partie à l'intérieur de la bouteille). La tête, fabriquée par moulage à chaud, est meulée puis reçoit deux rondelles en encollage. Les bouchons sont ensuite maintenus sous pression pendant leur séchage dans les fours. Le bouchon brut est alors né. Ce bouchon sera alors poncé, inspecté et marqué.

 

 

s s s s s

Bouchon naturel

Bouchon colmaté

Bouchon aggloméré

Bouchon technique

Bouchon à champagne

 
s   s
 

II - Les objets de décoration et d'utilisation courante

De part ses caractéristiques, le liège a trouvé sa place dans des produits relativement variés tels que chaussures, flotteurs de pêche, objets de décoration, équipements de la maison...Les tendances actuelles indiquent que les produits utilisant le liège devraient connaître une demande croissante, le secteur de la mode s'intéresse de près à cette matière et essaie de lui trouver de nouvelles applications. Les attentes consommateurs vont dans ce sens. La notion de développement durable fait son chemin, le consommateur recherche des produits naturels, respectueux de l'environnement. Voici quelques exemples de ce qu'il est désormais possible de réaliser :

s s s
Briquet Malette Boîtier range-CD
 
s   s
 

III - Les matériaux de construction

Le secteur de la construction s'est toujours intéressé aux qualités particulières du liège et l'a assimilé depuis longtemps comme matériau à part entière.

 

s s
 
s s s s

Aujourd'hui encore, une des utilisations les plus courantes est lors de la pose de parquet grâce à ces qualités en termes d'isolation tant phoniques que thermiques.

 

 
s   s
s
s s
s   s

 

s   s

Accueil | Infos | Spécificités | Applications | Contact | Référencement internet | Liège | Literie | Huile D'argan