Accueil Infos Spécificités Applications Contact
 
s
 
Infos
s
s
s
 
s s
amphores grecques

I - Un peu d'histoire

Les premières traces fossiles du Quercus Suber, nom donné par les romains au chêne-liège, font remonter ses origines à plus de 30 millions d'années. Cette arbre dont est extrait l'écorce a donc surmonté la période glaciaire...
Les premières traces d'utilisation du liège remontent à l'époque de la Chine ancienne -3.000 avant Jésus-Christ- où il était utilisé comme matériau d'isolation. On l'a découvert ensuite dans la structure des sarcophages égyptiens.
Plus tard, vers l'an 500 avant Jésus-Christ, les romains l'ont communément utilisé pour le bouchage d'amphores en céramique. La Grèce antique l'utilisait également pour le transport du vin et de l'huile d'olive.
La preuve en est de la récente expédition archéologique au large des côtes de Sicile qui a retrouvé une amphore de vin datant du XIIème siècle avec son bouchon en liège parfaitement intacte. De même pour la découverte d'archéologues anglais qui ont retrouvé une bouteille du XVIIème siècle en très bon état, tant son bouchon en liège que son vin de madeire.


Entre le IVème siècle après Jésus-Christ et la fin du XVIIème siècle, les vins ne sont plus conservés qu'en tonneaux. C'est l'apparition des vins en bouteille qui va lentement et progressivement introduire l'utilisation du liège pour la conservation du vin.
Dom Pierre Perignon (1638 - 1715) a fortement contribué à ce développement. En effet, au cours de ses recherches sur l'élaboration d'un vin mousseux, D. Pérignon fut confronté au problème d'empêcher le vin de sortir des bouteilles et seul le liège de part ses qualités intrinsèques allait lui permettre de mener à bien ses expériences. Il est donc un des pionniers en y recourant de manière systématique pour la mise en bouteille et la conservation de ses bouteilles.

 
s   s
 
s
dissémination
s
Le chêne-liège dans le monde

II - Un peu de géographie

La dissémination géographique du Quercus Suber reste encore mystérieuse ainsi que les circonstances qui lui ont permis de résister à la période glaciaire. Ses terres de prédilection se retrouvent principalement sur la partie Ouest du bassin méditerranéen et sa façade atlantique.

Le chêne-liège peut s'acclimater jusqu'à une hauteur de 1.400 mètres. Il est actuellement présent sur une superficie totale de 2.2 millions d'hectares. Avec 660 000 hectares de forêts de chènes-lièges et une production excédant les 50% de la production mondiale, le Portugal est le premier producteur de liège, suivi par l’Espagne, l’Algérie, le Maroc, la France, l’Italie et la Tunisie.

s
s s
s   s

 

s   s

Accueil | Infos | Spécificités | Applications | Contact | Référencement internet | Liège | Literie | Huile D'argan